oclairdelalune

22 février 2018

Test de vieillissement "maison" du vernis pour aquarelle

Pour cause de déménagement forcé, je tombe sur des tests qui faisaient partie du décor de mon atelier, et qui peuvent toujours être utiles. Il ne s'agit pas ici d'un test de vieillissement dans les règles, mais j'aime bien vérifier comment vieillissent les matérieux que j'utilise (parfois, 2 jours suffisent pour voir apparaître un changement!!!), là où je les utilise.

Ici, il s'agit d'un papier Arches, sur lequel j'ai peint des bandes horizontales à l'aquarelle W&N, fixé un papier verticalement sur un des côtés et apposé une couche de vernis pour gouache Lefranc&Bourgeois de l'autre côté.

Et surtout, j'ai accroché ma feuille sur un mur de l'atelier, sachant qu'ici les UV sont particulièrement forts (mais jamais de lumière du soleil directe), en juillet 2016, au moment où j'ai verni une aquarelle (qui vieillit bien!).

 

Ci-dessous, le test aujourd'hui. Je n'ai pas enlevé la bande de feuille fixée sur la droite, mais j'ai pu voir qu'il n'y avait aucun changement de teinte.

Pour l'effet du vernis sur la couleur: de près, on voit une petite différence. Le gris de Payne et le vert de vessie ont très légèrement foncé, l'orange de Cadmium s'est à peine éclairci, ràs pour les autres. Le papier est un poil plus bistre.

FullSizeRender

 

Et là, la même feuille de test par transparence, à contre-jour (on voit bien l'effet du vernis, qui a rendu la feuille translucide par imprégnation).

FullSizeRender_1

Posté par clairemarechal à 17:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


10 janvier 2018

Peinture sur galets

Prgression dans la peinture en vidéo, il y a des variations de tons selon la lumière sous laquelle j'ai pris les photos et j'ai oublié de photographier quelques étapes :-(

Peinture à l'huile sur carton toilé, 65 x 54 cm. Sous-couche colorée à l'acrylique.

 

Posté par clairemarechal à 14:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 janvier 2018

Les cartons toilés

Une grosse promotion sur des cartons toilés m'a poussée récemment à en acheter plusieurs de différents formats. C'est un support relativement stable, qui a le mérite d'être déjà apprêté et utilisable immédiatement, même si, personnellement, j'ai une grosse préférence pour les surfaces lisses sans trame de toile. Il reste léger, même en grand format et sa faible épaisseur le rend facile à stocker.

Bref, j'ai peint plusieurs tableaux en vue d'une exposition et le moment de penser à l'accrochage est arrivé.

Mais comment poser une attache sur un carton de quelques millimètres d'épaisseur?

En plus, ceux que j'ai peints sont de relativement grands formats (du genre 65 x 54 cm), il est évident qu'il faut les contraindre afin qu'ils ne se cintrent pas trop (d'autant plus qu'avec la saison cyclonique je n'ai pas eu besoin d'attendre pour les voir se déformer).

J'ai hésité à les encadrer, que ce soit par un cadre classique ou par une caisse américaine. Je suis d'ailleurs tombée sur ces blogs qui expliquent parfaitement bien comment fabriquer soi-même ses caisses américaines ici et .

Mais bon, par manque de choix de cadres (introuvables au bon format et l'échéance de l'expo qui approche) et manque de temps pour les fabriquer moi-même, je suis allée voir un encadreur (lui-même submergé par les commandes) qui m'a suggéré cette solution et a même trouvé le temps de contribuer à sa fabrication.

Son astuce, pour contraindre le carton est de coller un chassis, fabriqué sur mesure à partir de tasseaux de bois. Ce qui permet aussi de poser une fixation et de "décoller" le tableau du mur sur lequel il est exposé.

Ceux que j'ai choisis sont de 6cm x 2 cm. Et les largeurs et longueurs des chassis font 10 cm de moins que celles du tableau.

En image:

chassis 1

chassis 2

Reste le problème de la colle. Laquelle?

Il faut une colle forte, évidemment. Mais ça me gêne de ne laisser aux éventuels acheteurs aucun choix par la suite (sur la possibilité d'ôter ce chassis pour encadrer le tableau différemment). Et utiliser une colle qui va infiltrer le carton me paraît risqué pour la face du tableau. Du scotch double face? Bof bof sur le bois: il va tenir un temps puis l'adhésif va mal vieillir et il ne collera plus.

J'ai fini par choisir le pistolet à colle. Ca me paraît relativement réversible sans trop de dégâts sur l'avers du tableau, parce que ce n'est pas vraiment une colle, c'est du plastique fondu qui fait liaison et ça tient dans la durée.

Et pour dégager le chassis, il "suffit" de trancher dans l'épaisseur de la "colle".

 

Ensuite, rien de très compliqué: des pitons vissés à l'intérieur du chassis, une corde tendue entre deux, et le tour est joué.

IMG_1735

Voilà, c'est une bonne solution de secours. Pas de cadre qui risquerait de déplaire à l'acheteur et qui m'aurait coûté une fortune pour rien, et un moyen d'accroche fiable qui n'abîme pas le tableau.

Je me demande quand même pourquoi ils ne fabriquent pas de cartons toilés pourvus d'un système d'accroche.

Par contre, je doute sur un point: il n'y a rien pour protéger les coins du tableau, ceux qui prennent le plus en cas de manipulation et de chute.

Posté par clairemarechal à 14:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 janvier 2018

Exposition sur les murs de La Cerise

Encore pour les Réunionnais! Ce mois-ci, mes tableaux sont accrochés sur les murs du café culturel La Cerise sur le chapeau, à Saint-Paul. Le vernissage a lieu mardi 9 janvier, à 18h.

 

3 trompe l'oeil AFFICHE

Pour l'occasion, j'ai voulu faire un clin d'œil au lieu d'expo en réalisant un trompe-l'œil d'un bocal de cerises à l'eau-de-vie.

Un grand merci à Denise de m'avoir laissée m'inspirer grandement de sa photo sur son blog

la ceriiiiiseEt merci aussi à tous ceux qui m'ont aidée et encouragée, à Nico, Images Déco pour ses conseils et tous les autres et à La Cerise, bien sûr!

 

 

Posté par clairemarechal à 19:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04 décembre 2017

Boutique de Noël

Pour les Réunionnais en panne d'idée de cadeaux de Noël, nous serons plusieurs artistes exposés à la galerie Ter'la (6 rue du pont, Saint-Denis) à partir du mercredi 6 décembre, 14h00.

"Vous y trouverez des oeuvres d'art, des petites séries, des céramiques ... d'artistes qui vivent et travaillent a la Réunion et dans l'océan Indien."

 

 

 

Posté par clairemarechal à 16:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


27 novembre 2017

Concours Pratique des Arts

Chouette, mon tableau a été selectionné dans le PDA 137, je peux continuer le concours :-D

pda 137_censored

C'est un tableau représentant les galets noirs de la plage de Saint-Paul, à l'huile sur carton toilé, 54 x 65 cm.

 

final

Posté par clairemarechal à 18:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 octobre 2017

Pour les Réunionnais

Jusqu'au 26 octobre, à l'ancien Hôtel de Ville de Saint-Denis, il y a l'exposition Pink Marmelade.

C'est un collectif de 41 artistes (cette année) qui ont chacun donné au moins 3 tableaux au profit d'Octobre Rose.

Allez-y, c'est gratuit!

21752001_754157081375629_1312772427865035276_n

Posté par clairemarechal à 20:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 septembre 2017

Les étapes d'une peinture à l'huile

En parallèle avec ma page facebook, voici au jour le jour l'avancée d'une peinture à l'huile.

Je tente de donner un maximum de détails mais j'avoue ne pas trop faire attention à préciser les couleurs que j'utilise: ma palette est assez réduite et classique (outremer, blanc de titane, bleu de coeruléum, laque de garance, noir d'ivoire, jaune de cadmium foncé, ... les couleurs basiques). C'est plutôt un moyen de me forcer à avancer rapidement dans la peinture.

Et c'est toujours intéressant de voir comment une peinture se construit. :-D

Peinture sur carton toilé 46 x 61 cm

peintures Couleurs Leroux

1Mise en place du paysage, terre d'ombre naturelle diluée à l'essence de térébentine.

2Les masses du ciel, peinture diluée à l'essence de thérébentine.

3Les premières lumières, peinture moins diluée.

4Un peu plus de pâte, un peu moins d'essence.

5

6

7Peu de temps ces deux derniers jours, pour peindre, mais c'est pas plus mal car les couches de nuages doivent "sécher" un peu. Sinon, je fais des trous dans les couches sous-jacentes: la couche de peinture que je pose "dilue" la couche de la veille et là, c'est difficilement récupérable (je ne travaille pas en pâte épaisse).

 

8

IMG_1564Fini!

Posté par clairemarechal à 17:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 juillet 2017

L'importance de la qualité du papier

Voilà une aquarelle commencée sur un papier aquarelle de Clairefontaine (grain fin, 300g/m², 4 bords collés) et recommencée sur un papier aquarelle Arches, 600g/m², sans doute satiné ou grain fin.

Le procédé a été le même: j'ai imbibé la feuille d'eau pour pouvoir peindre en mouillé sur mouillé.

papier clairefontaine

papier arches

Il ne s'agit pas seulement d'une histoire de grain du papier: la couleur s'accroche directement sur le premier papier, raccourcit le temps de travail (et encore, c'est une petite surface!) et rend les dégradés beaucoup plus compliqués, moins maîtrisables.

Je ne dis pas que le Clairefontaine est un mauvais papier, mais je ne l'utiliserai plus que pour travailler sur sec.

Posté par clairemarechal à 13:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 juin 2017

Papier coloré pour l'aquarelle

Parce que j'aime utiliser l'aquarelle à la manière de la peinture à l'huile, en me servant d'un fond coloré pour peu à peu "monter les lumières", j'ai l'habitude de peindre sur des feuilles colorées classiques, comme les papiers teintés de Canson. Mais récemment, j'ai voulu apporter plus d'eau : les 160g/m² de la feuille n'ont pas tenu le choc et la feuille a gondolé.

Il reste la solution des papiers contre-collés mais le comportement de l'aquarelle diluée n'est pas le même que sur une feuille spécialement conçue pour l'aquarelle. Bof.

J'ai donc cherché à teindre mes feuilles (Arches 300g/m²) dans des bains colorés avec de l'encre et de l'aquarelle mais le résultat n'était pas très concluant: encre instable qui se décolore en 2 jours, aquarelle qui teinte à peine et précipite, donnant des effets que je ne cherche pas sur ma feuille.

J'ai poussé mes recherches et j'ai finalement trouvé un fabricant de papier aquarelle teinté qui vend en ligne, même vers la Réunion (youhou!): plusieurs teintes, plusieurs grammages, format au choix et méthode de fabrication à l'ancienne.

 

La mise en œuvre:

Le papier a un comportement très différent de celui que j'utilise d'habitude (le papier Arches), mais à force de travailler dessus, il finit par se faire comprendre. Il faut insister et surtout s'adapter. Prévoir quelques feuilles d'essai :-)

 

Déjà, mes premières feuilles, je les ai immergées quelques minutes, comme d'habitude, en vue de les tendre sur un châssis, malgré les recommandations du fabricant. En fait, une légère humidification suffit: ce papier est beaucoup moins encollé et absorbe immédiatement l'eau, ce qui le rend trèèèès fragile à la manipulation. Il sèche et se tend parfaitement.

Et scriiiitch le coup d'agrafeuse en plein dans le papier mouillé et tendu

 

Ensuite, lors de la peinture, l'absorption n'est pas la même. Elle permet d'ailleurs d'obtenir des effets particuliers inattendus et bienvenus.

effets sur papier: les auréoles dans le sable

Sur cette photo, on voit vaguement les fameux "effets particuliers inattendus" dans la zone du sable (pas moyen de faire une photo convenable). Je trouve le sable assez délicat à peindre en général mais avec ce papier, c'est magique. Les valeurs les plus sombres sont de la couleur du papier, les valeurs les plus claires sont apportées par des touches d'aquarelle et les valeurs intermédiaires sont créées par la diffusion de l'aquarelle dans le papier. Il me semble avoir peint cette zone en mouillé sur mouillé.

 

Le fait de travailler en mouillé sur un papier coloré sec demande aussi un temps d'adaptation: le papier absorbe vite l'eau, fonce en se mouillant et il faut attendre son séchage complet pour juger la touche qu'on vient de poser.

Voilà une première "aquarelle" aboutie (à voir si je reviens dessus par la suite), sur une feuille de "Turner" coloris Nocturne.

ravine de St Gilles, aquarelle et gouache sur papier coloré, 34.5 x 25 cm

J'ai essentiellement utilisé de l'aquarelle, hormis pour le blanc (gouache). Le papier foncé apporte évidemment la contrainte de ne pouvoir se servir du blanc du papier comme lumière. Les puristes de l'aquarelle me jetteraient des cailloux.

 

 

 

Posté par clairemarechal à 13:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,