Une grosse promotion sur des cartons toilés m'a poussée récemment à en acheter plusieurs de différents formats. C'est un support relativement stable, qui a le mérite d'être déjà apprêté et utilisable immédiatement, même si, personnellement, j'ai une grosse préférence pour les surfaces lisses sans trame de toile. Il reste léger, même en grand format et sa faible épaisseur le rend facile à stocker.

Bref, j'ai peint plusieurs tableaux en vue d'une exposition et le moment de penser à l'accrochage est arrivé.

Mais comment poser une attache sur un carton de quelques millimètres d'épaisseur?

En plus, ceux que j'ai peints sont de relativement grands formats (du genre 65 x 54 cm), il est évident qu'il faut les contraindre afin qu'ils ne se cintrent pas trop (d'autant plus qu'avec la saison cyclonique je n'ai pas eu besoin d'attendre pour les voir se déformer).

J'ai hésité à les encadrer, que ce soit par un cadre classique ou par une caisse américaine. Je suis d'ailleurs tombée sur ces blogs qui expliquent parfaitement bien comment fabriquer soi-même ses caisses américaines ici et .

Mais bon, par manque de choix de cadres (introuvables au bon format et l'échéance de l'expo qui approche) et manque de temps pour les fabriquer moi-même, je suis allée voir un encadreur (lui-même submergé par les commandes) qui m'a suggéré cette solution et a même trouvé le temps de contribuer à sa fabrication.

Son astuce, pour contraindre le carton est de coller un chassis, fabriqué sur mesure à partir de tasseaux de bois. Ce qui permet aussi de poser une fixation et de "décoller" le tableau du mur sur lequel il est exposé.

Ceux que j'ai choisis sont de 6cm x 2 cm. Et les largeurs et longueurs des chassis font 10 cm de moins que celles du tableau.

En image:

chassis 1

chassis 2

Reste le problème de la colle. Laquelle?

Il faut une colle forte, évidemment. Mais ça me gêne de ne laisser aux éventuels acheteurs aucun choix par la suite (sur la possibilité d'ôter ce chassis pour encadrer le tableau différemment). Et utiliser une colle qui va infiltrer le carton me paraît risqué pour la face du tableau. Du scotch double face? Bof bof sur le bois: il va tenir un temps puis l'adhésif va mal vieillir et il ne collera plus.

J'ai fini par choisir le pistolet à colle. Ca me paraît relativement réversible sans trop de dégâts sur l'avers du tableau, parce que ce n'est pas vraiment une colle, c'est du plastique fondu qui fait liaison et ça tient dans la durée.

Et pour dégager le chassis, il "suffit" de trancher dans l'épaisseur de la "colle".

 

Ensuite, rien de très compliqué: des pitons vissés à l'intérieur du chassis, une corde tendue entre deux, et le tour est joué.

IMG_1735

Voilà, c'est une bonne solution de secours. Pas de cadre qui risquerait de déplaire à l'acheteur et qui m'aurait coûté une fortune pour rien, et un moyen d'accroche fiable qui n'abîme pas le tableau.

Je me demande quand même pourquoi ils ne fabriquent pas de cartons toilés pourvus d'un système d'accroche.

Par contre, je doute sur un point: il n'y a rien pour protéger les coins du tableau, ceux qui prennent le plus en cas de manipulation et de chute.